QUELLE ISOLATION ECOLOGIQUE CHOISIR POUR LES MURS DE SA MAISON ?

Dans une maison, les murs et la toiture sont les deux principales sources de déperdition de chaleur. En effet, on estime à 25% le taux de perte thermique engendré par les murs tandis qu’il peut atteindre 30% au niveau de la toiture. Les murs nécessitent donc d’être isolés au même titre que la toiture. Quels types d’isolants écologiques choisir ?

Quels critères pour bien choisir son isolant naturel de mur ?

Le choix d’une isolation écologique pour mur doit répondre à plusieurs critères. Du côté des performances thermiques, votre isolant doit offrir une bonne conductivité thermique. Celle-ci mesure la capacité de votre isolant à diffuser la chaleur. Le déphasage sert aussi d’important indicateur pour mesurer la performance thermique d’un isolant. En effet, c’est cette capacité thermique qui permettra à votre isolant de stocker la chaleur et de la transmettre avec un certain déphasage. Un bon isolant naturel doit être capable d’offrir un déphasage compris entre 8 et 12 heures. Ceci permet à votre isolant d’emmagasiner la chaleur dans la journée pour pouvoir la transmettre le soir venu. L’aspect acoustique n’est pas en reste, car un bon isolant doit permettre de réduire, voire d’éliminer, les nuisances sonores pour garantir un meilleur confort à l’intérieur.

Comparatif des différents types d’isolants écologiques

Le choix de l’isolant dépend avant tout de votre choix d’isoler vos murs par l’intérieur ou par l’extérieur de votre bâtiment. Les isolants écologiques pour murs sont nombreux et chacun possède ses propres caractéristiques.

Pour une l’isolation des murs extérieurs, les fibres de bois servent d’excellents isolants naturels avec une conductivité thermique moyenne comprise entre 0,040 et 0,045 lambda. Ils affichent aussi une excellente performance d’isolation acoustique. Le liège offre à peu près les mêmes propriétés aussi bien en termes de conductivité thermique et de déphasage qu’en termes d’isolation acoustique. L’isolation extérieure maison a l’avantage de supprimer tous les ponts thermiques, contrairement à l’isolation intérieure. Elle est cependant beaucoup plus difficile à effectuer et nécessite l’intervention d’un professionnel.

En ce qui concerne l’isolation des murs intérieurs, le chanvre demeure un excellent choix. La conductivité thermique peut dépasser 0,045 lambda pour un chanvre en vrac. Vous pouvez le remplacer par du lin pour isoler thermiquement vos murs. Sachez tout de même que le lin est moins performant que le chanvre en termes d’isolation acoustique. Vous pouvez enfin opter pour la laine de coton comme type d’isolant naturel. Elle offre une bonne conductivité thermique, un déphasage supérieur à 10 heures et des propriétés acoustiques intéressantes.

Isolation écologique par l’intérieur : en panneaux, en rouleaux ou en vrac ?

On utilise généralement trois types d’isolation naturelle pour mur. Les isolants écologiques sous forme de panneaux souples (chanvre, bois feutré, cellulose, lin) sont très faciles à poser. Il en est de même pour les isolants en rouleaux (lin et chanvre). Pour les installer, il vous suffit de les intercaler entre vos éléments d’ossature et de les fixer en vous aidant de quelques agrafes. Pour les isolants naturels en panneaux rigides (liège, fibres de bois), il vous faudra faire appel à un artisan qualifié car la pose est plus délicate. Il faut adopter les bonnes techniques pour les fixer aux murs et pourvoir y appliquer l’enduit écologique adapté : papier peint, tissus muraux… La pose d’isolants naturels en vrac requiert aussi un travail de précision et c’est la raison pour laquelle le recours à un professionnel est conseillé.

N’hésitez pas à consulter un professionnel pour choisir l’isolant naturel qui conviendra parfaitement pour les murs de votre bâtiment.